Connaissance des Arts – Succès pour la vente de la bibliothèque de Pierre Bergé

Connaissance des Arts – Succès pour la vente de la bibliothèque de Pierre Bergé

Vendredi 11 décembre, la première partie de la bibliothèque de Pierre Bergé a été dispersée. Ces enchères ont atteint 11 687 380 € frais inclus.

Célèbre compagnon d’Yves Saint Laurent, Pierre Bergé dirigea la maison de couture qu’ils avaient fondée ensemble pendant plus de quarante ans. Bibliophile averti, il a réuni, tout au long de sa vie, une collection absolument exceptionnelle qu’il a récemment décidé de céder. Pour ce faire, plusieurs ventes aux enchères seront organisées jusqu’en 2017. Vendredi dernier, l’Hôtel Drouot accueillait la première d’entre elles, organisée par la société Pierre Bergé & Associés en partenariat avec Sotheby’s. Grâce à des pièces uniques, d’une valeur historique incomparable, le montant de cette vente a avoisiné les douze millions d’euros. Parmi les lots d’exception, l’édition princeps des Confessions de Saint-Augustin (Lot 1) a grimpé jusqu’à 318 078 €, le recueil des notes autographes, ébauches, plans et scénarios deL’Éducation sentimentale de Flaubert (Lot 91) jusqu’à 587 720 €, tandis que le dessin de Victor Hugo, intitulé Les Ruines gothiques (Lot 82), a été vendu 500 500 €, établissant ainsi un nouveau record en France. Pierre Bergé a par ailleurs eu la générosité d’offrir trois de ses ouvrages à des collections publiques (les épreuves corrigées par Verlaine des Poètes maudits, les Maximes et pensées de Chamfort annotées par Stendhal et une édition originale du Docteur Pascal d’Émile Zola) tout en se montrant extrêmement conciliant lors de l’achat, par la BnF, du premier manuscrit de Nadja d’André Breton.

 

Source : Connaissance des Arts | Marine Roberton | 15/12/2015