La Gazette Drouot – Pierre Bergé retire quatre lots majeurs de sa bibliothèque  pour qu’ils rejoignent le patrimoine public

La Gazette Drouot – Pierre Bergé retire quatre lots majeurs de sa bibliothèque pour qu’ils rejoignent le patrimoine public

À un mois de la première vente de sa bibliothèque, le 11 décembre à Drouot, Pierre Bergé annonce à La Gazette Drouot son intention de retirer quatre ouvrages, dont le manuscrit de Nadja, afin qu’ils puissent rejoindre les collections publiques. Précisons que le Nadja vient d’être classé “bien culturel d’intérêt patrimonial majeur”.

«Fidèle à son action de mécène», nous indique le commissaire-priseur Antoine Godeau, Pierre Bergé compte retirer quatre lots majeurs du catalogue de la vente de sa bibliothèque, le 11 décembre : le premier manuscrit de Nadja par André Breton, les épreuves corrigées par Verlaine des Poètes maudits, les Maximes et pensées de Chamfort annotées par Stendhal, ainsi qu’une édition originale du Docteur Pascal, d’Émile Zola, comprenant un envoi à la mère de ses enfants.

À la demande de Bruno Racine, président de la Bibliothèque Nationale, Pierre Bergé a accepté de favoriser la vente directe à la BNF du manuscrit de Nadja, pièce maîtresse de l’histoire du surréalisme, plutôt que de le soumettre au feu des enchères. Ce lot représente l’estimation la plus élevée de la vente (de 2,5 à 3,5 M€). Les trois autres ouvrages, que Pierre Bergé entend donner aux collections publiques, totalisent une valeur estimée de 560 000 à 780 000 €. Les quatre lots retirés représentent donc en valeur d’estimation de près du tiers de la vente (de 3 à 4,3 M€).

TÉLÉCHARGER L'ARTICLE COMPLET