VANITY FAIR – Madison cox, el guardián del legado de Yves Saint Laurent

VANITY FAIR – Madison cox, el guardián del legado de Yves Saint Laurent

De plus, la maison a fixé un jour, celui du 14 décembre, pour ce qui reste de la bibliothèque de Bergé. Entre les volumes, ils mettent en valeur une copie de Le Propriétaire des choix de 1486 et une édition en couleur des images de Filóstrato datant de 1615. Bergé était un intellectuel, un lecteur vorace.”Saint Laurent et lui partageaient leur passion pour Proust, mais la passion de Bergé pour la littérature allait plus loin”, confesse ce nomade qui profite de ses voyages en avion et en train pour dévorer les œuvres de Faulkner, Jack London, Stendhal ou Flaubert. “Je ne peux pas dire que l’auteur de À la recherche du temps perdu est mon préféré, mais j’ai atteint l’âge de le relire”, dit-il.

Lire la suite : Cliquer ici